Accueil > Actualités > Actualités Lusophones (Revue de Presse) > Lusophonie > Vous êtes émigré ? Vous avez un projet ? La Gulbenkian vous aide.

Vous êtes émigré ? Vous avez un projet ? La Gulbenkian vous aide.

Atlas des Migrations

vendredi 12 novembre 2010, par Publico

Toutes les versions de cet article : [français] [Português]

A Fundação Calouste Gulbenkian vai pedir aos emigrantes ideias para tornar Portugal um “sítio melhor para viver”. O anúncio é feito durante o colóquio Migrações, Minorias e Diversidade Cultural, em Lisboa. Neste encontro será também apresentado o primeiro Atlas das Migrações, um livro onde se traça o retrato das migrações desde o final do século XIX até aos nossos dias.


La fondation Calouste Gulbenkian va demander aux émigrés des idées pour rendre le Portugal un “meilleur endroit pour vivre”. L’annonce est faite au cours du colloque Migrações, Minorias e Diversidade Cultural, (Migrations, Minorités et Diversité Culturelle), à Lisbonne. Lors de cette rencontre, sera également présenté le premier Atlas des Migrations, un livre où est trace le portrait des migrations depuis la fin du XIXème siècle jusqu’à nos jours.
En fait, si la majorité des portugais quittait le pays pour vivre au Brésil, aujourd’hui, la plus importante communauté immigrée au Portugal est brésilienne. Actuellement, il existe deux millions et 300 mille portugais, nés au Portugal – il s’agit du 22ème pays qui enregistre le plus fort taux d’émigration, mais l’immigration correspond à 4,2 pour cent, bien loin des 40 du Luxembourg, proche de la moyenne européenne (six pour cent).

L’initiative FAZ (FAIT), du verbe faire, demande aux émigrés qu’ils “pensent en tant que communauté, qu’ils renforcent leurs liens avec ceux qui sont resté au Portugal », explique Luísa Valle, directrice du Programme Gulbenkian de Développement Humain. L’intention est de lancer un concours d’idées, où le meilleur projet d’esprit d’entreprise social soit réalisé sur le territoire portugais. La Gulbenkian finance mais, pour l’instant, elle n’indique pas de montant. “Là-bas se trouve les idées, ici elles sont mises en pratique”, résume Luísa Valle qui considère qu’il existe un « potentiel réparti dans le monde entier qui n’a pas été valorisé jusqu’à ce jour ». Pour cela, il faut motiver « la diaspora » pour être plus pro-active et contribuer à rendre le Portugal un “meilleur endroit pour vivre”.

Luísa Valle espère que cette initiative se transforme dans un mouvement de la société civile. Au début du mois de janvier, la Gulbenkian va lancer le règlement de l’initiative FAZ. “Il importe de renforcer et consolider les liens entre le Portugal et les Portugais repartis dans le monde entier, profiter de son expérience et leur lancer le défit pour résoudre ensemble les causes qui appartiennent à tous”, dit la fondation au cours d’un communiqué.

Par Bárbara Wong

Publico


PortugalVivo

Tous droits réservés (Portugal Vivo®) Ce site ainsi que sa charte graphique sont protégés par un copyright© international qui interdit toutes reproductions mêmes partielles.
La société Portugal Vivo® est habilitée à poursuivre toutes personnes morales ou physiques violant le copyright©
Dans le cadre de la revue de presse, Portugal Vivo utilise des articles ou photos dont il nâ€â„¢est pas lâ€â„¢auteur. Ces éléments restent la propriété de leur auteur. Portugal Vivo cite systématiquement le journal source avec un link vers celui-ci.
Mentions Légales : PORTUGAL VIVO - 102 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris - France | SARL au capital de 15.000 ââ€Å¡¬uros - R.C.S. Paris B 441 119 286 | Représentant Légal : Jorge Loureiro | email : net@portugalvivo.com