Accueil > Actualités > Actualités Lusophones (Revue de Presse) > Portugal > Violence engendrée par des "personnes qui veulent détruire la (...)

Violence engendrée par des "personnes qui veulent détruire la société"

Cavaco Silva

jeudi 15 novembre 2012, par Diário de Notícias

Toutes les versions de cet article : [français] [Português]

Aujourd’hui, le Président de la République a critique véhément les conflits qui ont eu lieu hier, jour de la Greve Générale, sur les escaliers de l’Assemblée de la République.


Soulignant qu’il n’avait pas vu les images, Cavaco Silva a souligné le dévouement des forces de sécurité face aux manifestants, regrettant ce qui c’était passe et manifestant une fois de plus sa préoccupation par rapport à la situation du Pays. Le Président de la République s’est manifeste à la fin de l’ouverture de la Conférence “Mar de Negócios », au « Parque das Nações », à Lisbonne.

"Je désapprouve véhément ce qui est arrivé hier” sur les escaliers de l’Assemblée de la République, a dit aujourd’hui Cavaco Silva, félicitant en même temps les forces de la police pour leur effort afin de maintenir l’ordre.

Admettant qu’il n’avait pas encore vu les images, le Président a assuré qu’il « ne peut être tolérant face à ces situations », malgré l’austérité.
« Ce sont des personnes qui cherchent la destruction, la violence et qui veulent détruire la société ».

Interrogé sur le fait s’il n’avait pas eu des abus de la part des forces de police, Cavaco Silva a dit que “des affirmations de ce genre sont une insulte à la police ».

Le Président de la République s’est montré une fois de plus préoccupé par rapport à la situation du Pays lorsqu’il s’est adressé aux journalistes à la fin de l’ouverture de la Conférence « Mar de Negócios”, au « Parque das Nações », à Lisbonne.

par Paula Mourato

Diário de Notícias

1 Message

  • Un président fantômatique qui ne sait pas ce qui s’est exactement passé ,ni n’a vu AUCUNE image ou vidéo de la manif et prend la défense de la police sans savoir si cette dernière eût été à l’origine ou commis des exactions sur le peuple qui apparemment est , pour lui , sur les marches du gouvernement par pur hasard (...)

    Notre pays est malheureusement aux pieds de politics sans cervelle et le "Caralho silva" a certainement appris la leçon de "Angela Merdel" :

    Angela : "Wo bist du Cavaco ?"

    Cavaco : "Ich bin ein berliner Angela"



PortugalVivo

Tous droits réservés (Portugal Vivo®) Ce site ainsi que sa charte graphique sont protégés par un copyright© international qui interdit toutes reproductions mêmes partielles.
La société Portugal Vivo® est habilitée à poursuivre toutes personnes morales ou physiques violant le copyright©
Dans le cadre de la revue de presse, Portugal Vivo utilise des articles ou photos dont il nâ€â„¢est pas lâ€â„¢auteur. Ces éléments restent la propriété de leur auteur. Portugal Vivo cite systématiquement le journal source avec un link vers celui-ci.
Mentions Légales : PORTUGAL VIVO - 102 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris - France | SARL au capital de 15.000 ââ€Å¡¬uros - R.C.S. Paris B 441 119 286 | Représentant Légal : Jorge Loureiro | email : net@portugalvivo.com