Accueil > Actualités > Actualités Lusophones (Revue de Presse) > Portugal > Un Portugais sur quatre en risque de pauvreté

Un Portugais sur quatre en risque de pauvreté

Eurostat

jeudi 5 décembre 2013, par Diário de Notícias

Toutes les versions de cet article : [français] [Português]

Un quart de la population se trouve en risque de pauvreté ou d’exclusion sociale en 2012, correspondant à 25,3% de la population totale, à peu près au même niveau que l’Union Européenne, à savoir 24,8%, selon des données de l’Eurostat.


D’après les indices publiés aujourd’hui par le cabinet officiel de statistiques de l’UE, le nombre de citoyens européens menacés par la pauvreté ou l’exclusion sociale a à nouveau augmenté par rapport à l’année dernière, atteignant 124,5 millions de personnes, l’équivalent à 24,8% de la population totale de l’Union, plus d’un demi pour cent (24,3%).

Par rapport au Portugal, on a enregistré une hausse d’environ un pour cent de 2011 à 2012, du nombre de personnes qui courent le risque de pauvreté ou d’exclusion sociale qui passe de 24,4% à 25,3% de la population, l’équivalent à 2,7 millions de personnes (même ainsi au-dessous de 26,0% de 2008, lorsque le taux du Portugal été presque de deux pour cent supérieur ou égale à la moyenne de l’Union, qui correspond à 23,7%).

Lors de la réalisation des statistiques, l’Eurostat prend en compte trois formes d’exclusion, y compris dans la catégorie des personnes en risque de pauvreté ou d’exclusion sociale une personne qui se voit confrontée avec l’une d’entre elles : des personnes en risque de pauvreté, des personnes en situation de privation matérielle grave et des personnes qui vivent dans des foyers avec peu d’emploi.

Au Portugal, le taux le plus élevé se trouve dans la catégorie des personnes en risque de pauvreté (17,9%, au-dessus de 17% de la moyenne communautaire), c’est-à-dire, celles qui font partie d’un foyer qui dispose un rendement annuel liquide inférieur à 60% du rendement moyen (par adulte équivalent) au Portugal, après le paiement des contributions sociales.

En termes généraux, c’est en Bulgarie (49%), Roumanie (42%), Lettonie (37%) Grèce (35%) que l’on enregistre les plus fortes proportions des personnes en risque de pauvreté ou d’exclusion social et les plus faibles en Hollande et République Tchèque (tous les deux avec 15%) en Finlande (17%).

par Lusa, publié par ABF

Diário de Notícias


PortugalVivo

Tous droits réservés (Portugal Vivo®) Ce site ainsi que sa charte graphique sont protégés par un copyright© international qui interdit toutes reproductions mêmes partielles.
La société Portugal Vivo® est habilitée à poursuivre toutes personnes morales ou physiques violant le copyright©
Dans le cadre de la revue de presse, Portugal Vivo utilise des articles ou photos dont il nâ€â„¢est pas lâ€â„¢auteur. Ces éléments restent la propriété de leur auteur. Portugal Vivo cite systématiquement le journal source avec un link vers celui-ci.
Mentions Légales : PORTUGAL VIVO - 102 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris - France | SARL au capital de 15.000 ââ€Å¡¬uros - R.C.S. Paris B 441 119 286 | Représentant Légal : Jorge Loureiro | email : net@portugalvivo.com