Accueil > Informação > Notícias (Press Review) > Lusofonia (pt) > Timor reçoit du matériel offert par Paredes

Timor reçoit du matériel offert par Paredes

La mairie maintient sa coopération industrielle avec Baucau

mardi 18 novembre 2008, par O Primeiro de Janeiro

Toutes les versions de cet article : [français] [Português]

La mairie de Paredes a déjà envoyé le quatrième container de matériel vers Timor, où se trouve installé le Centre Technologique « Rota dos Móveis ».


Des outils, des machines, de la peinture, de la quincaillerie et du papier de verre, entre autres matériaux, ont été envoyés par la municipalité de Paredes vers Baucau, à Timor, où depuis mars fonctionne le Centre Technologique « Paredes Baucau Rota dos Móveis ».

Dans ce quatrième container qui débouche d’un protocole signé entre l’ANIVEC/APIV, la Diocèse de Baucau et la Mairie de Paredes, inclut aussi plusieurs machines de couture offertes par le CIVEC (Centre de Formation Professionnelle de l’Industrie de Vestimentaire et Confection). Ces machines seront distribuées par la Diocèse de Baucau à plusieurs familles qui ainsi pourront fabriquer pour eux et pour vendre à partir de chez eux.

Des livres, des vêtements, du linge, des médicaments, des jouets, des chaussures, des conserves, du matériel scolaire, des extincteurs et des jeux didactiques offerts par des particuliers ont également été envoyés.

Le maire de Paredes, Celso Ferreira a dit lors d’un communiqué de presse que l’usine installée à Baucau ’a déjà produit des meubles pour des organismes officiels comme des ambassades, des hôtels, des écoles, suivant une logique de formation et production’. Pour cette raison, il pense que d’ici trois ans, ’les timorais pourront gérer et développer la totalité de ce projet, sans avoir besoin de l’aide’ de la municipalité.

Celso Ferreira croit qu’à court terme ’il est possible que Timor soit dans la même situation que Paredes, c’est-à-dire, avec une croissance dans le secteur industriel, d’autant plus qu’ils possèdent les matières premières et qu’ils sont créatifs, des gens habiles’. ’Peut-être que nous nous trouvons face à une germination qui existe déjà au niveau formel et qui peut s’accentuer avec la relation historique de ce secteur économique’.

En raison de ce projet, la mairie de Paredes a été contactée ’par plusieurs entrepreneurs qui possèdent une technologie qu’ils n’utilisent plus et qu’ils souhaiteraient léguer à des projets similaires’.

Ainsi, la municipalité a décidé ’d’avancer avec la Conférence de Donneurs de Technologie Industrielle qui aura lien l’an prochain’. ’Nous allons faire une importante contribution au sein d’une intervention industrielle à Timor et lorsque ce projet sera mis en place des milliers de postes de travail ou des milliers de professions industrielles pourront être créés, c’est-à-dire, ce dont ils ont besoin et n’ont pas’.

D.R.

O Primeiro de Janeiro


PortugalVivo

Tous droits réservés (Portugal Vivo®) Ce site ainsi que sa charte graphique sont protégés par un copyright© international qui interdit toutes reproductions mêmes partielles.
La société Portugal Vivo® est habilitée à poursuivre toutes personnes morales ou physiques violant le copyright©
Dans le cadre de la revue de presse, Portugal Vivo utilise des articles ou photos dont il nâ€â„¢est pas lâ€â„¢auteur. Ces éléments restent la propriété de leur auteur. Portugal Vivo cite systématiquement le journal source avec un link vers celui-ci.
Mentions Légales : PORTUGAL VIVO - 102 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris - France | SARL au capital de 15.000 ââ€Å¡¬uros - R.C.S. Paris B 441 119 286 | Représentant Légal : Jorge Loureiro | email : net@portugalvivo.com