Accueil > Actualités > Interviews > TICHA PENICHEIRO : TETE A TETE EXCLUSIF

TICHA PENICHEIRO : TETE A TETE EXCLUSIF

vendredi 24 mars 2006, par Mehdi Soares

Toutes les versions de cet article : [français] [Português]

La Portugaise considérée comme l’une des Meilleures joueuses Mondiales est la recordman des passes décisives en WNBA (NBA féminine)


Hier soir la Portugaise Ticha Penicheiro se sacré Championne de l’ Euro-Coupe de Basket face à
Aix en Provence, gagnant la deuxième compétition la plus prestigieuse après l’ Euro-League qu’elle disputera avec le Spartak la saison prochaine...?

M. SOARES : Ticha si le basket était autant médiatisé au Portugal que le football vous seriez une étoile comme Figo ou Cristiano Ronaldo...
Même si vous êtes reconnus de plus en plus dans les médias depuis votre titre en WNBA (Oct 2005) ; pensez-vous encore que changer les mentalités soit possible ?

Ticha : Je pense que cela est très difficile, en ce moment je pense que le basket au Portugal principalement « masculin » a évolué et il y a de bons joueurs dans le championnat professionnel.
En ce qui concerne les femmes, cela reste amateur et dans tous les cas jamais le basket n’atteindra les talons du football, ce sport est et restera le « Sport Roi » (desporto rei)

M. SOARES : Ecouter ces quelques commentaires à votre égard ; tout d’abord de Anne Donovan (entraîneur de Seattle) ;
" Ticha est la meilleure et la plus valeureuse joueuse des États- Unis. Elle adore jouer et gagner. C’est cela qui fait la différence entre les bons et les exceptionnels."
Ensuite de Renée Brown (Vice-pdt de la WNBA) ;
"Ticha a une grande vision de jeu, des qualités de leader, du caractère et du charisme et elle plait aux spectateurs. C’est une des rares personnes qui a la capacité de faire lever un stade entier grâce à son jeu créatif et son style passionnant."
En lisant cela je pensais à Luis Figo, que ressentez-vous face à ces commentaires ? Honneur et fierté ?

Ticha : Oui c’est un grand honneur, Anne Donovan est l’entraîneur de Seattle mais la mienne a l’université et Renée Brown, elle, est Vice-présidente de la WNBA se sont donc deux personnes qui connaissent très bien le Basket et c’est gratifiant ce type d’éloges (commentaires) sur vous !
Je pense néanmoins que cela est vrai, je joue car j’aime ce sport, j’aime m’amuser quand je joue et c’est important de divertir les spectateurs qui viennent te voir.

M. SOARES : On dirait le grand Figo... J’ignorais que vous étiez aussi spectaculaire... (rire)

Quels sont les ingrédients nécessaires pour devenir cette joueuse incroyable qui monopolise tous les trophées de meilleures passeuses et de meilleure meneuse de la WNBA chaque saison ? Beaucoup de travail, de la volonté ?

Ticha : Oui... Mais en premier il y eut l’appui de ma famille. J’ai commencé à jouer très jeune, lorsque j’avais 6 ans je jouais avec mon frère et mon père.
Mon frère joue encore et mon père est actuellement entraîneur, pour moi le Basket était donc comme le fait de savoir nager pour un poisson... J’ai vécu dés l’enfance dans ce monde que j’aime et de là j’ai beaucoup travailler, fait des sacrifices mais également j’ai eu un petit peu de chance.
C’est cela les ingrédients qui font une bonne joueuse.

M. SOARES : Quelle relation gardez-vous avec notre pays ?

Ticha : Elle n’est pas aussi intense que je le souhaiterais car je joue l’été la WNBA et l’hiver quelque part en Europe et cette année se fut la France.
Je ne peux donc pas retourner fréquemment au Portugal mais dés que j’y retourne je vais à Figueira da Foz (région natale) voir ma famille et mes amis.
Au maximum deux, trois semaines par an.

M. SOARES : A l’âge de 14 ans vous débutiez pour la sélection Portugaise, c’est très jeune pour un début ?

Ticha : Oui, j’ai commencé en cadette, junior puis senior mais cela fait 4 à 5 ans que je ne joue plus car les matches sont à la même période que la WNBA ce qui est compliqué et avec toutes leurs joueuses disponibles et mes dernières petites blessures je ne pus rejouer avec la sélection "Lusa".

M. SOARES : Pourquoi la Russie cette année ?

Ticha : Ce sont des opportunités qui apparaissent, les clubs contactent mon agent et moi je choisis selon mes motivations qui peuvent être financière... !
Le président du Spartak avait un projet et avec la venue de la Meilleuse joueuse du Monde qu’est Leslie en plus de Robinson et Frohlich on avait les moyens de n os ambitions...

M. SOARES : Quand allez-vous rentrer aux Etats-Unis ?

Ticha : Début Mai pour reprendre avec Sacramento les entraînements. J’aimerais rééditer mon notre titre comme lorsque j’avais quitter l’ USVO en mai dernier pour entammer aussitôt la WNBA. (Final 3-0 vs Bourges mai 2005)

M. SOARES : L’hiver prochain vous savez où vous jouerez ?

Ticha : Je ne sais pas encore car je n’aime pas prévoir, je préfère analyser toutes les options et après choisir la meilleure des solutions, mais pourquoi pas l’ Euro-league avec le Spartak ?...

M. SOARES : Quel est la ligue Européenne la plus compétitive ?

Ticha : J’ai joué en Pologne, Italie, Russie et France, elles sont toutes compétitives mais la France et l’Italie le sont encore plus certainement, même si cette saison la league Russe a été renforcé par l’arrivée des stars de la WNBA...

M. SOARES : Quel est votre meilleur souvenir en tant que joueuse de Basket ?

Ticha : Le titre avec l’ USVO enchainé par le titre de Championne de WNBA puis cette Euro-coupe, c’est un enchaînement de victoires magnifiques, mais il me manque encore l’ Euroleague et je cours derrière ce trophée !

M. SOARES : Ma dernière question, si je vous dis Benfica, Porto ou Sporting vous me répondez ?

Ticha : ( sans aucune hésitation) BENFICA !

Rire... ma réponse est excellent choix Ticha, nous serons Champion et merci beaucoup pour avoir accepter mon invitation...

Mehdi Soares

4 Messages



PortugalVivo

Tous droits réservés (Portugal Vivo®) Ce site ainsi que sa charte graphique sont protégés par un copyright© international qui interdit toutes reproductions mêmes partielles.
La société Portugal Vivo® est habilitée à poursuivre toutes personnes morales ou physiques violant le copyright©
Dans le cadre de la revue de presse, Portugal Vivo utilise des articles ou photos dont il nâ€â„¢est pas lâ€â„¢auteur. Ces éléments restent la propriété de leur auteur. Portugal Vivo cite systématiquement le journal source avec un link vers celui-ci.
Mentions Légales : PORTUGAL VIVO - 102 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris - France | SARL au capital de 15.000 ââ€Å¡¬uros - R.C.S. Paris B 441 119 286 | Représentant Légal : Jorge Loureiro | email : net@portugalvivo.com