Accueil > Actualités > Actualités Lusophones (Revue de Presse) > Lusophonie > Prix culturel à la CPLP

Prix culturel à la CPLP

La lusophonie souhaite reconnaître officiellement les travaux excellents

lundi 5 novembre 2007, par O Primeiro de Janeiro

Toutes les versions de cet article : [français] [Português]

Les ministres de la Culture de la Communauté des Pays de Langue Portugaise, réunis au Cap Vert, ont annoncé la création d’un Grand Prix Culturel qui sera attribué tous les deux ans. Le montant de l’attribution du prix monte à 50 mille euros.


Ce nouveau prix culturel attribué au sein de la CPLP correspondra minimum à 50 mille euros. Le prix concernera tous les pays de la CPLP dans l’objectif de reconnaître officiellement une institution ou un travail fait par excellence dans le contexte de la création ou production artistique ou intellectuelle, dans le domaine culturel et au sein du pays où a lieu cette année ce conseil de ministres.

Les ministres du Portugal, d’Angola, du Mozambique, du Cap Vert et de la Guinée-Bissau (les responsables du portefeuille de S. Tomé e Príncipe et de Timor-Leste et le ministre du Brésil ont envoyé leur représentant) ont également approuvé la proposition du Cap Vert pour qu’à partir de maintenant ce conseil de ministres de la culture se réalise tous les deux ans et non plus tous les ans comme ce fut jusqu’à présent.

Selon la Déclaration de la Praia, approuvée par les ministres présents, les prochaines réunions se réaliseront désormais le 5 mai, le Jour de la Culture de la CPLP. Les ministres ont aussi approuvé la réalisation d’une Foire Culturelle de la CPLP dans le pays qui reçoit ces conseils et ont soutenu la proposition à propos de la responsabilité technique et financière de l’Angola, du Brésil et du Portugal concernant la création d’un portail de la CPLP sur Internet consacré à la Culture.

Parallèlement à la Déclaration de la Praia, les ministres ont déclaré qu’ « ils feront tout pour soutenir de façon concrète le Cap Vert dans ses efforts » pour la réhabilitation du Champ de Concentration du Tarrafal, et ont donné « leur appui total » pour la candidature de la Cidade Velha au patrimoine de l’Humanité.

Les ministres regrettent aussi la mort de l’ancien ambassadeur brésilien José Aparecido de Oliveira, “un mentor et quelqu’un qui a incité la création de la CPLP”. Pour la ministre de la Culture du Portugal, Isabel Pires de Lima, il existe une lacune au niveau de la visibilité des huit pays, donc « une vision stratégique dans le sens d’améliorer et de valoriser la culture de la CPLP dans le monde » s’impose.

La ministre portugaise a considéré que le Prix et la Foire de la Culture de la CPLP représentent des instruments qui peuvent aider à divulguer et inciter tous les Etats à ratifier la convention de l’UNESCO au sujet de la protection et promotion de la diversité d’expression artistique et culturelle.

La Commission Européenne a décidé de doter le Fond Européen pour le Développement avec plus de 30 millions d’euros dans le domaine de la Culture, une proposition qui si elle est approuvée « implique que les financements doivent s’adapter à la convention de l’UNESCO sur la diversité culturelle”.

O Primeiro de Janeiro


PortugalVivo

Tous droits réservés (Portugal Vivo®) Ce site ainsi que sa charte graphique sont protégés par un copyright© international qui interdit toutes reproductions mêmes partielles.
La société Portugal Vivo® est habilitée à poursuivre toutes personnes morales ou physiques violant le copyright©
Dans le cadre de la revue de presse, Portugal Vivo utilise des articles ou photos dont il nâ€â„¢est pas lâ€â„¢auteur. Ces éléments restent la propriété de leur auteur. Portugal Vivo cite systématiquement le journal source avec un link vers celui-ci.
Mentions Légales : PORTUGAL VIVO - 102 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris - France | SARL au capital de 15.000 ââ€Å¡¬uros - R.C.S. Paris B 441 119 286 | Représentant Légal : Jorge Loureiro | email : net@portugalvivo.com