Accueil > Actualités > Actualités Lusophones (Revue de Presse) > Portugal > Mesures de la ’troika’ n’ont pas protégé les plus fragiles – évaluation interne (...)

Mesures de la 'troika' n'ont pas protégé les plus fragiles – évaluation interne au FMI

mercredi 26 juillet 2017, par Destak

Toutes les versions de cet article : [français] [Português]

L’organisme d’évaluation indépendant du FMI a conclu que les mesures appliquées par la ’troika’ au Portugal n’ont pas toujours protégé les personnes avec moins de revenus, référant que la première préoccupation du Fond était la réduction des déficits.


Le cabinet indépendant d’évaluation (IEO, en anglais) du Fond Monétaire International (FMI), un organisme interne de l’institution présidée par Christine Lagarde, a publié aujourd’hui un ensemble de rapports sur le rôle du Fond dans la protection sociale dans 21 pays, de 2006 à 2015.

L’IEO divise ensuite l’évaluation qu’il fait par différents groupes. Le Portugal, par exemple, est analysé dans le groupe des économies avancées, avec trois autres pays qui se sont trouvés sous l’assistance financière, l’Irlande, Chypre et l’Islande.

Destak


PortugalVivo

Tous droits réservés (Portugal Vivo®) Ce site ainsi que sa charte graphique sont protégés par un copyright© international qui interdit toutes reproductions mêmes partielles.
La société Portugal Vivo® est habilitée à poursuivre toutes personnes morales ou physiques violant le copyright©
Dans le cadre de la revue de presse, Portugal Vivo utilise des articles ou photos dont il nâ€â„¢est pas lâ€â„¢auteur. Ces éléments restent la propriété de leur auteur. Portugal Vivo cite systématiquement le journal source avec un link vers celui-ci.
Mentions Légales : PORTUGAL VIVO - 102 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris - France | SARL au capital de 15.000 ââ€Å¡¬uros - R.C.S. Paris B 441 119 286 | Représentant Légal : Jorge Loureiro | email : net@portugalvivo.com