Accueil > Actualités > Actualités Lusophones (Revue de Presse) > Europe > Les grandes lignes ont déjà commencé à être préparées

Les grandes lignes ont déjà commencé à être préparées

L’UE se prépare pour la demande d’aide du Portugal au fond d’appui

samedi 11 décembre 2010, par Jornal de Notícias

Toutes les versions de cet article : [français] [Português]

Les pays de la zone euro sont de plus en plus convaincus de l’inévitable demande d’aide du Portugal au fond de stabilisation financière, dans le cadre des efforts en cours pour définir “des réponses systématiques pour la crise systématique de l’euro".


Cette éventualité a à nouveau longuement été débattue par les ministres des Finances de la zone euro lors de la réunion mensuelle de lundi soir. Malgré cela, les seize de l’euro qui se sont penchés sur la question pour la troisième fois ce mois-ci, ne se sont pas mis d’accord une fois de plus sur l’opportunité du Portugal suivre les pas de l’Irlande qui a déjà fait la demande d’une aide de 85 mille millions du fond de l’euro, et de la Grèce qui dispose d’un programme spécifique de 110 mille millions.

"Le sentiment autour de la table a été que tôt ou tard le Portugal va demander de l’aide”, a résumé l’un des ministres présents, sous anonymat. Un autre participant a reconnu de façon dissimulée l’existence de pressions sur le Portugal pour recourir préventivement à la protection du fond de l’euro, en reconnaissait que « peut-être, certains apprécieraient qu’un demande d’aide vienne plus tôt ». Mais, Luc Frieden, ministre de l’Économie du Luxembourg a souligné “tant qu’une demande d’aide ne soit pas faite, nous ne pouvons le forcer ».

Malgré tout, et selon l’accord avec un diplomate européen, les grandes lignes de ce qui pourra être l’aide au Portugal ont déjà commencé à être préparées, de façon à permettre une mis en place rapide au cas il devient nécessaire pour freiner une éventuelle nouvelle escalade de spéculation des marches financiers contre les pays les plus endettés. Le ministre portugais Teixeira dos Santos a refusé de faire quelconque déclaration à la presse au cours des deux jours où il s’est trouvé à Bruxelles.

Par Isabel Arriaga et Cunha, Bruxelles

Jornal de Notícias

Jornal de Notícias



PortugalVivo

Tous droits réservés (Portugal Vivo®) Ce site ainsi que sa charte graphique sont protégés par un copyright© international qui interdit toutes reproductions mêmes partielles.
La société Portugal Vivo® est habilitée à poursuivre toutes personnes morales ou physiques violant le copyright©
Dans le cadre de la revue de presse, Portugal Vivo utilise des articles ou photos dont il nâ€â„¢est pas lâ€â„¢auteur. Ces éléments restent la propriété de leur auteur. Portugal Vivo cite systématiquement le journal source avec un link vers celui-ci.
Mentions Légales : PORTUGAL VIVO - 102 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris - France | SARL au capital de 15.000 ââ€Å¡¬uros - R.C.S. Paris B 441 119 286 | Représentant Légal : Jorge Loureiro | email : net@portugalvivo.com