Accueil > Actualités > Actualités Lusophones (Revue de Presse) > Monde > Le Brésil peut être un enfer pour les entreprises portugaises

Le Brésil peut être un enfer pour les entreprises portugaises

lundi 20 octobre 2014, par Diário de Notícias

Toutes les versions de cet article : [français] [Português]

Les impôts sont complexes, la législation du travail est ancienne, il y a des problèmes d’infrastrutures. Les hommes d’affaires portugais expliquent pourquoi ils n’ont pas de bénéfices dans ce pays. Et pourquoi ils pensent partir – ou même pourquoi ils ont abandonné l’idée de s’y installer.


À la fin du siècle passé, Paulo Silva a voulu être un pionnier et a élargi son entreprise, la Plasdan, de matériaux en plastique, pour l’appétissant marché brésilien. Dans ce processus, il a presque perdu la filiale du Brésil et le siège portugais à cause des complexités juridiques, du travail et culturelles du pays. “J’ai dû faire une restructuration complète à cause de mon investissement au Brésil, les petites et moyennes entreprises auront toujours beaucoup de difficultés à triompher là-bas."

À cause de sa dimension et de son importance stratégique, Portugal Telecom a traversé une crise avec son épicentre au Brésil, qui difficilement peut être considéré comme le point de quoique ce soit. Mais, en pratique, c’est en effet la pointe d’un iceberg de problèmes que traversent des centaines d’hommes d’affaires portugais dans ce pays. Le journal Diário de Notícias a parlé avec certains d’entre eux.

Certains acceptent raconter, d’autres, par prudence financière, préfèrent l’anonimat. Mais ils sont unanimes : le paradisiaque marché brésilien peut être – est – presque toujours – un enfer.

Diário de Notícias


PortugalVivo

Tous droits réservés (Portugal Vivo®) Ce site ainsi que sa charte graphique sont protégés par un copyright© international qui interdit toutes reproductions mêmes partielles.
La société Portugal Vivo® est habilitée à poursuivre toutes personnes morales ou physiques violant le copyright©
Dans le cadre de la revue de presse, Portugal Vivo utilise des articles ou photos dont il nâ€â„¢est pas lâ€â„¢auteur. Ces éléments restent la propriété de leur auteur. Portugal Vivo cite systématiquement le journal source avec un link vers celui-ci.
Mentions Légales : PORTUGAL VIVO - 102 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris - France | SARL au capital de 15.000 ââ€Å¡¬uros - R.C.S. Paris B 441 119 286 | Représentant Légal : Jorge Loureiro | email : net@portugalvivo.com