Accueil > Actualités > Actualités Lusophones (Revue de Presse) > Portugal > L’opposant du régime de la Guinée Equatoriale critique le Portugal d’avoir (...)

L'opposant du régime de la Guinée Equatoriale critique le Portugal d'avoir accepté son pays au sein de la CPLP

jeudi 27 février 2014, par Publico

Toutes les versions de cet article : [français] [Português]

“Cet argent qui vous fait adorer le despote est volé au peuple”, dit Samuel Mba Mombe, dans une lettre ouverte à Passos Coelho.


L’exilé politique équato-guinéen Samuel Mba Mombe a écrit une lettre ouverte au premier ministre portugais, Passos Coelho, où il confirme que le Gouvernement “a cédé face aux intérêts économiques”, en donnant “son feu vert” à l’entrée de son pays au sein de la CPLP (Communauté des Pays de Langue Portugaise).

Samuel Mba Mombe, qui vie au Cameron, manifeste “son indignation, sa répulsion et sa consternation” par rapport à la prévisible admission de la Guinée Equatoriale et il dit que “l’acceptation de la dictature de Teodoro Obiang Nguema par la communauté des pays lusophones ne fait que confirmer la double morale de ces États”.

“C’est surprenant que le Portugal, qui a déjà souffert les impacts d’une ditacture et qui reçoit l’appui et la solidarité d’autres États, soit aujourd’hui le défenseur d’une cruelle dictature qui séquestre, assassine, emprissonne et torture”, écrit aujourd’hui l’oppositeur, qui a été militant de l’Alliance Nationale pour la Restauration Démocratique, à l’époque de Francisco Macías Nguema, premier dictateur du pays, qui s’est trouvé à la tête du Pouvoir en Guinée Equatoriale, de 1968 à 1979.

“Cet argent qui vous fait adorer le despote est volé au peuple de la Guinée Equatoriale. Vous saurez certainement que ce peuple continue à disparaitre dans la misère et la pauvreté absolues, malgré le pétrole, le gaz et le bois ».

Publico


PortugalVivo

Tous droits réservés (Portugal Vivo®) Ce site ainsi que sa charte graphique sont protégés par un copyright© international qui interdit toutes reproductions mêmes partielles.
La société Portugal Vivo® est habilitée à poursuivre toutes personnes morales ou physiques violant le copyright©
Dans le cadre de la revue de presse, Portugal Vivo utilise des articles ou photos dont il nâ€â„¢est pas lâ€â„¢auteur. Ces éléments restent la propriété de leur auteur. Portugal Vivo cite systématiquement le journal source avec un link vers celui-ci.
Mentions Légales : PORTUGAL VIVO - 102 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris - France | SARL au capital de 15.000 ââ€Å¡¬uros - R.C.S. Paris B 441 119 286 | Représentant Légal : Jorge Loureiro | email : net@portugalvivo.com