Accueil > Actualités > Actualités Lusophones (Revue de Presse) > Portugal > L’été n’a pas encore commencé et il y a déjà eu 30 arrestations et 13 mille (...)

L'été n'a pas encore commencé et il y a déjà eu 30 arrestations et 13 mille hectares brûlés

mercredi 3 juin 2015, par Diário de Notícias

Toutes les versions de cet article : [français] [Português]

Depuis le début de l’année, le temps est sec et avec des températures élevés. Il y a déjà eu autant d’espaces brûlés comme pendant toute l’année dernière. Les moyens ont été renforcés et on a plus misé sur la formation.


L’été n’a pas encore commencé et la GNR a déjà fait 30 arrestations en flagrant délit pour cause d’incendie, moins six à peine par rapport à toute l’année dernière. 436 autres personnes ont été identifiées, soupçonnées du même crime. À son tour, l’Institut de la Conservation de la Nature et de la Forêt (ICNF) a enregistré plus de 13 mille hectares de zone brûlée, presque autant que pendant toute l’année dernière. Le début de cette année a été marqué par des mois sans pluie, plusieurs zones du pays touchées par la sécheresse et des températures au-dessus de la moyenne saisonnière. Actuellement, le Portugal se trouve dans une phase Bravo, la deuxième plus critique du dispositif de combat aux incendies, qui comptent sur 6583 agents en prévention.

Les indices sont encore provisoires, mais du 1er janvier au 25 mai, l’ICNF a enregistré 4897 dénonces correspondant à 13 740 hectares de zone brûlée. Presque autant comme pendant toute l’année dernière, où 19 867 hectares ont brûlé, soit 2014 a eu le deuxième taux plus faible depuis ces 35 dernières années. En comparaison avec les périodes homologues, 2015 a eu le troisième début d’année de ces dernières années avec plus de zone brûlée. Le pire au cours de cette période fut en 2012, avec environ 32 mille hectares.

D’après le dernier rapport de l’Institut Portugais de la Mer et de l’Atmosphère (IPMA), au cours des premiers mois de cette année, il a plu moins que ce qui est normal pour la saison. À la fin du mois d’avril, le pourcentage du territoire en état de sécheresse correspondait à 17,6% de sécheresse faible, 79% modérée et 3,4% sévère. La température moyenne de l’air a été supérieure à la normale et il y a eu “une vague de chaleur qui a commencé le 27 mars et qui a terminé le 7 avril". C’est au cours de cette période que l’on a enregistré le plus grand incendie de l’année, dans la municipalité de Pessegueiro do Vouga (Aveiro), le 02 avril, où 1574 hectares de forêt ont brûlé. Le jour avec le plus grand nombre d’incidents fut le 4 avril avec 209. La moyenne des incidents jusqu’au 25 mai est de 38 par jour, annonce l’ICNF.

par Ana Maia

Diário de Notícias


PortugalVivo

Tous droits réservés (Portugal Vivo®) Ce site ainsi que sa charte graphique sont protégés par un copyright© international qui interdit toutes reproductions mêmes partielles.
La société Portugal Vivo® est habilitée à poursuivre toutes personnes morales ou physiques violant le copyright©
Dans le cadre de la revue de presse, Portugal Vivo utilise des articles ou photos dont il nâ€â„¢est pas lâ€â„¢auteur. Ces éléments restent la propriété de leur auteur. Portugal Vivo cite systématiquement le journal source avec un link vers celui-ci.
Mentions Légales : PORTUGAL VIVO - 102 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris - France | SARL au capital de 15.000 ââ€Å¡¬uros - R.C.S. Paris B 441 119 286 | Représentant Légal : Jorge Loureiro | email : net@portugalvivo.com