Accueil > Actualités > Actualités Lusophones (Revue de Presse) > Lusophonie > Échange d’expériences au niveau de l’Éducation

Échange d'expériences au niveau de l'Éducation

Lisbonne reçoit les PALOP pour discuter le crédit de la Banque Mondiale

mardi 26 juin 2007, par O Primeiro de Janeiro

Toutes les versions de cet article : [français] [Português]

Les Pays africains dont le Portugais est la langue officielle vont partager leurs expériences pour organiser le futur de l’Éducation dans chaque pays.


Mais le principal objectif de cette rencontre, c’est la création d’un crédit élaboré par la Banque Mondiale. Ce congrès débutera, demain, à Lisbonne.

A partir de demain jusqu’à vendredi, la Banque Mondiale se réunie avec les Pays africains de langue officielle portugaise (PALOP) pour discuter au sujet de la création d’un crédit pour l’Éducation. Au cours de la réunion à Lisbonne, les pays des PALOP promouvront le dialogue et le partage de connaissances pour que la BM puisse soutenir le développement et les réformes éducatives. En expliquant le propos de ce congrès, le ministre de l’Éducation du Cap Vert a fait remarquer que « les ministres de l’Éducation partagent le parcours réalisé individuellement dans leurs pays en ce qui concerne l’Éducation et observent les défis à venir, afin que la Banque Mondiale conçoit la création d’un crédit pour les pays PALOP”.

Filomena Martins a également dit que le but, c’est qu’en partageant ses expériences, les responsables de l’Éducation possèdent une stratégie globale auprès de la BM, sans perdre les caractéristiques de chaque pays. Dans le cas du Cap Vert, le ministre a communiqué que la BM manifeste une préoccupation particulière vis-à-vis de l’enseignement primaire qui dans son pays correspond à six ans. « Ces préoccupations concernent surtout l’accès à l’enseignement, la qualité, l’équité, la formation des professeurs des écoles, ainsi que la gestion et l’évaluation de ce sous-système d’enseignement, car dans ce cas, les objectifs de la Banque Mondiale sont associés à deux grands documents internationaux : Les Objectifs du Millénaire et l’Éducation pour tous », explique t ’elle.

Filomena Martins a affirmé que malgré qu’on pense à une stratégie commune pour les PALOP, il est nécessaire de tenir en compte les particularités de chaque pays, vu que par rapport à l’accès, le Cap Vert se trouve à un stade différent. « Pour nous, en ce moment, il ne s’agit plus de promouvoir l’accès à l’Éducation pour tous, mais plutôt d’améliorer la qualité de l’enseignement. Et pour améliorer la qualité, nous avons besoin d’une révision des programmes, d’un système national d’évaluation des apprentissages, de l’introduction des nouvelles technologies d’information et des enseignants aptes à travailler avec nos enfants », explique t’elle.

Le Cap Vert a actuellement un taux de scolarisation au niveau primaire de 100 pour cent, donc la préoccupation du Gouvernement repose maintenant sur l’investissement au niveau de la qualité du système d’enseignement qui devra être soumis à une révision des programmes et un nouveau profil des enseignants. « Il s’agit d’un moment crucial, car nous sommes en train de concevoir la révision des programmes et disposer d’un partenaire spécial pour pouvoir faire cette révision, c’est fondamental pour nous, en ce moment », a dit le ministre. La révision des programmes concernera les plans d’études, l’actualisation des contenus des programmes et l’élaboration de guides d’orientation.

O Primeiro de Janeiro


PortugalVivo

Tous droits réservés (Portugal Vivo®) Ce site ainsi que sa charte graphique sont protégés par un copyright© international qui interdit toutes reproductions mêmes partielles.
La société Portugal Vivo® est habilitée à poursuivre toutes personnes morales ou physiques violant le copyright©
Dans le cadre de la revue de presse, Portugal Vivo utilise des articles ou photos dont il nâ€â„¢est pas lâ€â„¢auteur. Ces éléments restent la propriété de leur auteur. Portugal Vivo cite systématiquement le journal source avec un link vers celui-ci.
Mentions Légales : PORTUGAL VIVO - 102 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris - France | SARL au capital de 15.000 ââ€Å¡¬uros - R.C.S. Paris B 441 119 286 | Représentant Légal : Jorge Loureiro | email : net@portugalvivo.com