Accueil > Actualités > Actualités Lusophones (Revue de Presse) > Lusophonie > António Fonseca et Paulo Marques sont les membres du Conseil (...)

António Fonseca et Paulo Marques sont les membres du Conseil Permanent

Le Conseiller de Macao est le nouveau Président du CCP

mardi 4 novembre 2008, par LusoJornal

Toutes les versions de cet article : [français] [Português]

La semaine dernière, le Conseiller de Macao Fernando Gomes a été élu Président du Conseil Permanent des Communautés Portugaises, remplaçant ainsi Carlos Pereira, de France, qui exerçait ces fonctions depuis 2005.


António Fonseca (France) a été choisi comme vice-président et Alcides Martins (Brésil) comme secrétaire.

L’élection des dirigeants du Conseil Permanent, l’organisme qui dirige le Conseil des Communautés Portugaises (CCP), a eu lieu le deuxième jour de la rencontre du nouveau CCP en fin d’après-midi, au Centre Culturelle de Belém, à Lisbonne.

Le choix du Président du CCP a eu lieu presque 24 heures après l’élection du Conseil Permanent, où la liste B (António Fonseca, de France, Fernando Gomes, Macao, Alcides Martins, Brésil, Clementina Santos, Canada, et Teresa Heimans, Hollande) l’a remporté avec 31 votes. La liste A (José João Morais, Etats-Unis, José Alves, Brésil, Eduardo Dias, Luxembourg, Ana Pereira, Australie et Maria Fernandes, Afrique du Sud) a obtenu 29 votes. Quatre votes nuls ont également été enregistrés.

Les Présidents des Commissions Thématiques élus mercredi font aussi partie du Conseil Permanent : Paulo Marques, France (Commission de la Participation Civique et Politique), Silvério Soares da Silva, Afrique du Sud (Affaires Economiques), Amadeu Batel, Suède (Langue Education et Culture), Luís Jorge, Venezuela (Associativité et Presse), José Pereira Coutinho, Macao (Affaires Consulaires et Appui aux Citoyens) et Manuel Beja, Suisse (Affaires sociales et Fluxes Migratoires). Il faut également souligner que la Conseillère Julieta Araújo de Strasbourg est la remplaçante du Conseil Permanent alors que le Conseiller Parcídio Peixoto de Viroflay est le Secrétaire de la Commission des Affaires Consulaires.

D’après l’agence Lusa, l’élection s’est réalisée au centre d’une grande polémique, sous des menaces de contestation de la part du Conseiller Eduardo Dias, du Luxembourg qui a perdu les élections. Pendant les élections, les dénonces d’irrégularités de la seule liste qui s’est présentée à la candidature du CCP – la liste A – ont fait que le Président de la table de la réunion a fini par faire suspendre l’acte électoral pendant une demi-heure pour que de nouvelles listes soient présentées.

Le manque de préparation des réunions de travail de la part du Gouvernement, l’indifférence face aux propositions présentées et les insuffisantes consultations ont marqué le dernier mandat (2003-2008) du Conseil des Communautés Portugaises (CCP), selon le Conseil Permanent de cet organisme.

Le rapport final des activités du CCP, présenté le premier jour de travail de la encontre qui débute un nouveau mandat de cet organisme de Consultation du Gouvernement sur l’émigration, présente des failles aux Secrétaires d’Etat successeurs dans la préparation des réunions de travail. “Durant notre mandat, nous avons eu trois Secrétaires d’Etat des Communautés Portugaises comme interlocuteur direct : José Cesário, Carlos Gonçalves (PSD) et António Braga (PS). (...) Nous espérions que pour chacune des réunions du CCP avec le Secrétaire d’Etat, le député aurait préparé une liste de thèmes à débattre. Ce ne fut pas ainsi”, d’après le document présenté par Carlos Pereira, Président sortant du CCP. Le Conseil Permanente lamente aussi de ne pas avoir été consulté plus souvent et accuse l’actuel exécutif de ne pas avoir accompli ses promesses sur l’organisation d’un congrès de dirigeants associatifs et d’un forum de luso élus pour choisir les dix membres désignés qui ont fini par faire partie de la structure du CCP.

Le document souligne aussi les difficultés d’entente entre le CCP et les cabinets du Premier Ministre et du Ministre des Affaires Etrangères sur la relation “permanente” et le débat “franc et ouvert” avec la Présidence de la République.

Par rapport aux budgets du CCP, le rapport renforce le fait que les Gouvernements n’ont jamais attribué d’aides suffisantes au bon fonctionnement du Conseil mais ce n’est pas pour autant qu’il ne réfère pas que le CCP n’a jamais dépensé tous les financements mis à sa disposition. Les Conseillers sont fiers d’avoir réussi à empêcher la fermeture de plusieurs postes consulaires prévu dans le projet de restructuration consulaire du gouvernement du PSD mais ils lamentent le fait d’avoir été confronté avec l’actuel exécutif du PS avec une proposition “prête” de reformulation du réseau de Consulats. Le Rapport fait également référence combien il est “étrange” que les Conseillers n’aient pas été appelés à se manifester sur la fin du vote par correspondance des émigrés approuvé en septembre, au Parlement, à partir d’une proposition socialiste.

L’associativité, l’enseignement du Portugais à l’étranger, le temps de service militaire pour la retraite et la diplomatie économique ont été d’autres des questions qui ont occupées les 96 Conseillers au long du mandat qui s’achève maintenant.

LusoJornal


PortugalVivo

Tous droits réservés (Portugal Vivo®) Ce site ainsi que sa charte graphique sont protégés par un copyright© international qui interdit toutes reproductions mêmes partielles.
La société Portugal Vivo® est habilitée à poursuivre toutes personnes morales ou physiques violant le copyright©
Dans le cadre de la revue de presse, Portugal Vivo utilise des articles ou photos dont il nâ€â„¢est pas lâ€â„¢auteur. Ces éléments restent la propriété de leur auteur. Portugal Vivo cite systématiquement le journal source avec un link vers celui-ci.
Mentions Légales : PORTUGAL VIVO - 102 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris - France | SARL au capital de 15.000 ââ€Å¡¬uros - R.C.S. Paris B 441 119 286 | Représentant Légal : Jorge Loureiro | email : net@portugalvivo.com